Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Côte de Lumière, Agence immobilière LA TRANCHE SUR MER 85360

Un peu d'Histoire de la station balnéaire de La Tranche sur Mer

Publiée le 08/11/2018

C'est à partir de 1840 que les premières familles bourgeoises des villes du Sud de la Vendée, Luçon et Fontenay-Le-Comte, viennent à La Tranche sur Mer prendre des bains de mer. Un événement apparemment futile, mais qui devait bouleverser l'avenir du village et de ses habitants Les Tranchais.

Riches commerçants, courtiers maritimes ou professions libérales, ces familles aisées ont d'abord fait construire des résidences secondaires (les chalets). Ils furent les premiers à construire sur le trait de côte, à une époque ou les villageois Tranchais préféraient se protéger à l'abri des dunes sur lesquelles poussaient les vignes.

Lors la seconde Guerre mondiale, les chalets qui nuisaient à la visibilité sur le Perthuis Breton furent démolis par les Allemands. Ils furent reconstruits après 1945, grâce aux dommages de guerre.

Les Tranchais ont très vite perçu l'intérêt de la mutation en cours. Ils construisent alors leurs habitations en s'inspirant du style de ces villas. Des maisons qu'ils proposent à la location en été, pendant qu'eux-mêmes vont habiter dans des extensions (caves ou calogeats) succinctement aménagés.
Le filon touristique est en train de naître, faisant de La Tranche sur Mer une des premières stations balnéaires de la côte.

C'est aussi après guerres que l'activité hôtelière se développe à La Tranche-sur-Mer : le Franc-Picard, Ker Paulette, l'Atlantique, la Côte de Lumière, L'Océan, l'hôtel du Centre, l'hôtel de la Mer ou l'hôtel des Col verts à La Grière.

D'autres ont connu des destins plus compliqués comme l'hôtel Casino (à l'emplacement du pavillon de l'Aunis) emporté par la mer, ou l'hôtel Bellevue de la Grière, conçu comme un établissement de haut standing, qui a fonctionné moins de trois ans avant de devenir le centre de vacances de la PEP 86.


(Source : L'Association des Mémoires Tranchaises)

 

memoire tranchaise plage

Notre actualité